JOUR 1 - Le Canada commence avec une victoire

Il y a eu beaucoup de fantastiques essais et de gros placages, ainsi qu'une surprise en prolongation en ce premier jour de la Coupe Canada. Voici un résumé de l'action de la journée.

Partie n°1 Canada v Suède

L'équipe hôte a amorcé sa campagne de la Coupe Canada de 2018 en revenant de l'arrière face à la Suède, devant une foule très énergique à l'Anneau olympique de Richmond.

Le premier quart-temps a été très disputé, alors que les deux équipes marquaient des essais chacune à leur tour, si bien qu'elles se sont retrouvées à égalité à la première pause, avec 12 points chacune.

Le momentum est passé d'une équipe à l'autre pendant le deuxième quart-temps, alors que les Canadiens ont profité de deux revirements de la part des Suédois pour prendre une avance de deux essais, mais ils ont par la suite commis plusieurs erreurs qui ont permis aux Suédois de combler leur retard, puis même de prendre la tête en marquant un dernier essai juste avant la mi-temps.

Mais les Canadiens se sont montrés plus physiques au début de la seconde demie, et ils ont appliqué une plus grosse pression sur les Suédois. Après avoir marqué quatre points sans réplique, le Canada menait 34 à 31 alors qu'il restait un peu plus de trois minutes à disputer dans la troisième période.

Une fois que le Canada s'est emparé de la tête, il ne l'a plus jamais lâchée, et les Canadiens ont continué à mettre la pression sur les Suédois jusqu'à la fin du match, l'emportant finalement sur la marque de 53 à 45.

Les six joueurs canadiens qui ont évolué sur le terrain ont tous marqué au moins un essai. Les joueurs vétérans du Canada ont réalisé une excellente performance.

Partie n°2 Australie v Japon

Dans le match le plus enlevant de la journée, le Japon, classé quatrième, a causé la surprise en battant l'Australie, classée première, sur la marque de 67 à 66 en prolongation.

L'Australie a pris la tête au début du match, et pris une avance allant jusqu'à trois points au cours du premier quart-temps. Mais le Japon n'a pas baissé les bras et n'était plus mené que 17 à 18 à la fin de ce premier quart-temps disputé sur un rythme très élevé, et au cours duquel beaucoup de points ont été marqués.

Le Japon a répliqué au deuxième quart-temps, si bien que les équipes étaient à égalité avec 33 points chacune à la fin de la première mi-temps. L'égalité s'est poursuivie pendant le troisième quart-temps, chaque équipe marquant 14 essais, si bien qu'elles se sont retrouvées avec 49 points chacune au début de la dernière période de jeu réglementaire.

Et au quatrième quart-temps, aucune des deux formations n'a cédé un pouce, et elles ont continué à marquer chacune à leur tour. Alors qu'il restait moins de 50 secondes à jouer, Ryley Batt a réussi une fantastique passe derrière le dos à Chris Bond, permettant ainsi à son équipe de prendre la tête 62 à 61. Le Japon a alors essayé de faire écouler tout le chronomètre pour égaliser la marque en inscrivant le dernier essai.
Michael Ozanne est sorti des limites alors qu'il restait 4 secondes à jouer, alors que Ikezaki tentait de contrôler le chronomètre pour le Japon. Cela a donné une supériorité numérique 4 contre 3 au Japon, mais cela a forcé les Japonais à exécuter une difficile entrée en jeu depuis le coin du terrain. Le Japon a pris son dernier temps mort pour préparer sa tactique, tandis que les spectateurs de l'Anneau olympique retenaient leur souffle. Et Yukinobu Ike a combiné avec Seiya Norimatsu, dans une tactique d'échange bas-haut-bas pointage, et réussi à forcer une prolongation.

Et dans cette prolongation de trois minutes, Yukinobu Ike a profité de sa grande taille pour s'emparer de la mise au jeu. Ikezaki a marqué le premier essai de la prolongation, si bien que le Japon menait 63 à 62. Les deux formations ont alors inscrit tour à tour les sept prochains essais, le Japon prenant la tête 67 à 66, mais l'Australie ayant la chance de marquer le dernier essai pour forcer une deuxième prolongation.

Ryley Batt a demandé un temps mort, alors qu'il ne restait plus que 19,9 secondes au chronomètre, pour faire revenir à 15 secondes le chronomètre des 40 secondes. Mais Chris Bond a été incapable de franchir la ligne de but avant la fin de ces 15 secondes, si bien que le Japon a récupéré le ballon, avec une avance d'un but, alors qu'il ne restait plus que quelques secondes à jouer.

L'Australie a bien sûr tenté d'empêcher la rentrée de touche, mais la taille de Ike s'est avérée une arme trop puissante et le Japon l'a finalement emporté face à l'Australie pour la première fois à la Coupe Canada.

Après cette partie, l'entraîneur en chef Kevin Orr a déclaré que la patience de son équipe a fait la différence à la fin du match.

«Nous avons dû travailler fort en transition. Et quand nous travaillons fort entre les coups de sifflet, cela nous donne un avantage» a-t-il déclaré, avant de poursuivre : «J'ai dit à mes joueurs que s'ils se montraient patients, la deuxième moitié de la partie allait nous sourire.»

Daisuke Ikezaki a été le meilleur marqueur de la partie avec 44 essais.

Partie n°3 USA v Danemark

Les États-Unis ont prolongé à sept leur série de victoires à la Coupe Canada en l'emportant 55 à 39 face au Danemark.

Le premier quart-temps a été serré entre les deux équipes, mais les Américains ont réussi à profiter de deux erreurs des Danois pour prendre l'avantage 12 à 10 à la fin du premier quart-temps.

Lors du deuxième quart-temps, les Américains ont mis la pression sur les Danois, ce qui a provoqué plusieurs revirements, si bien que les États-Unis menaient 28 à 22 à la mi-temps.

Les deux formations ont présenté plusieurs alignements différents au cours de la deuxième moitié de la partie, si bien que tous les joueurs des deux équipes ont bénéficié de temps de jeu pendant ce match qui s'est soldé par la victoire des États-Unis sur la marque de 55 à 39.

Webcast

Tous les matchs sont archivés à l'adresse suivante : www.sportscanada.tv/wheelchairrugby